Les fractures du doigt : Traitement, Temps de guérison, Séquelle

Nos mains et nos doigt étant très exposés au risque d’accident, il est normal qu’aux urgences les lésions des doigts (entorse, fracture, élongation,…) soient très fréquentes. 

A part le pouce, chacun de nos doigt est composés de trois phalanges qui peuvent se fracturés. Quand on parle de doigt cassé, on évoque en fait les phalanges. Il existe donc une importante combinaison de fracture possible en fonction du doigt et de la phalange cassée.  Voici la liste des trois  fractures les plus fréquentes :

  • Fracture du doigt phalange p3
  • Fracture de la phalange proximale (base ou avulsion)
  • Fracture de la phalange intermédiaire

Les doigts les plus cassées sont l’index, le majeur et le pouce. Les quatre causes principales de fractures sont l’écrasement (porte, tiroir,..),  la chute, les accidents de sports (basket ball, rugby,…) et les accidents du travail.

Quels sont les symptômes d’un doigt cassé ?

Juste après le traumatisme, on ressent une douleur de très forte intensité accompagné d’une gêne plus ou moins importante pour plier le doigt. Il arrive que l’on ne puisse plus le plier. Au bout de quelques minutes un œdème se forme, le doigt devient gonfler et peu devenir violacée. Le gonflement du doigt entraine sa rigidité et des difficultés de mobilisation.

Comment savoir si on a le doigt cassé ?

Contrairement à d’autre fracture, les symptômes décrits ci-dessus sont commun avec l’entorse, la luxation et l’élongation. Avant de passer une radiographie de contrôle on vérifie si le doigt n’est pas déformé ou dans une position anormale. En touchant, un doigt cassé, le patient ressent d’intense douleur donnant un indice supplémentaire au médecin.

En revanche s’il s’agit d’une entorse ou d’une foulure, le doigt n’est pas déformé, la douleur et le gonflement s’estompe rapidement en quelques jours.

Suite au traumatisme, appliquer une poche de glace une dizaine de minutes sur le doigt peut être une bonne idée pour limiter le gonflement. De même, il est recommandé de limiter l’afflux sanguin dans le doigt en gardant la main en hauteur.

Traitement d’un doigt cassé

En cas de fracture simple sans complications, la pose d’une attelle sur le doigt est suffisante. Il faut garder la main au repos et le doigt en écharpe pendant toute la durée de la consolidation. Vu la multitude de lésion possible au niveau du doigt, il est fréquent qu’un chirurgien examine les radios pour vérifier l’absence de déplacement.

En cas de fracture ouverte, multiple ou de déplacement  une opération pour réduire la fracture aura lieu. Les os doigts étant peu entouré de muscle, le recours à des broches externes est fréquent. Celles-ci seront retirées lors d’une deuxième opération en ambulatoire.

Combien de temps faut-il pour réparer un doigt cassé ?

Pour une fracture simple, avec une attèle, le doigt peut se remettre en 3 à 5 semaines. En cas d’opération, il faudra compter de 2 à 3 mois. En effet après l’opération, une période d’immobilisation de 4 semaines est prescrite pour que le doigt cassé e consolide. Puis une nouvelle immobilisation peut être nécessaire après le retrait des broches. Enfin une rééducation du doigt prend 3 semaines minimum.

En fonction de la gravité de la blessure l’arrêt de travail varie donc de 1 à 3 mois

Quels sont les complications ?

Si la rééducation est négligée, il y a un risque que le doigt garde une certaine raideur et ne retrouve pas sa complète mobilité. En cas de gêne importante, une seconde opération peut être nécessaire.