Qu’est-ce que l’angine de poitrine ? Symptôme, Gravité, Traitement ?

Contrairement à ce que l’on pense, une angine de poitrine n’a rien à voir avec un virus ou une bactérie. Cela désigne en fait une maladie coronarienne.  Le sang oxygéné n’arrive pas en quantité suffisante au cœur provoquant une douleur au niveau de la poitrine. Le patient se sent comprimé au niveau du thorax. Cette douleur peut s’étendre et toucher le bras ou le dos.

De la graisse s’accumule sur les parois de l’artère coronaire entrainant une diminution du flux sanguin. On parle d’athérosclérose. En effet, l’athérosclérose est la cause de l’angine de poitrine.

A la différence de l’infarctus du myocarde, le flux sanguin n’est pas obstrué mais plus ou moins fortement ralenti.

L’angine de poitrine chronique dite stable, apparait lors d’une activité physique modérément intense et dure moins de 5 minutes. La douleur cesse avec l’activité physique. L’angine de poitrine instable est plus grave car elle peut arriver à tout moment et sa durée est comprise entre 10 et 15 minutes.  Les douleurs apparaissent sans prévenir et ce même au repos.  L’angor de Prinzmetal est un autre type d’angine apparaissant lorsque la personne dort. Les douleurs apparaissent uniquement la nuit rendant le sommeil du patient difficile.

Quels est la gravité d’une angine de poitrine ?

On peut distinguer 4 degrés différents de gravités. Le premier degré correspond à des douleurs de faible intensité que l’on ressent exclusivement lors d’une activité sportive. Les deux et troisièmes degrés correspondent aux cas ou l’activité normale quotidienne est limitée. Enfin, si la douleur se fait ressentir même au repos,  il s’agit du quatrième stade de l’angine de poitrine. Cette pathologie est à prendre aux sérieux dès le premier stade et nécessite de consulter un médecin très rapidement.

Diagnostic et traitement

Pour établir son diagnostic, le médecin vous prescrira une prise de sang, un électrocardiogramme et éventuellement une radio du thorax. Il existe un large panel de médicament que le cardiologue pourra vous prescrire.  Il s’agit de l’aspirine (permet de fluidifié le sang), des antagonistes au calcium (pour élargir les artères) et des bétabloquants (pour réduire la tension). Si le patient souffre également de cholestérol des statines seront aussi prescrites.

Prévenir l’angine de poitrine : Une alimentation saine

En parallèle du traitement médicamenteux, il est important de revoir son régime alimentaire. Les sources de cholestérol doivent être supprimées. Les apports en aliments gras (beurre, charcuterie,…) et sucrée doivent être très modérés, et le patient est invité à renforcer sa consommation de fruits, légumes et d’aliments riche en fibre. Les poissons et la viande blanche sont à privilégiés.  En outre, le tabac est à proscrire absolument

Quelle est l’évolution de l’angine de poitrine ?

Si la maladie est détectée à temps et que la zone l’ischémie est faible, l’opération coronarienne peut être évitée. Pour que l’évolution de la maladie soit positive, il est impératif d’appliquer à la lettre le traitement et le régime alimentaire prescrit.

L’angine de poitrine chez la femme ?

Chez la femme, le symptôme d’oppression que l’on ressent au niveau de la poitrine peut être accompagné d’une sensation de brulure ou d’indigestion. Des palpitations, de l’anxiété, des vertiges ou une transpiration anormale peuvent être les symptômes secondaires d’une angine de poitrine.

Les femmes enceintes ont un facteur de risque plus important d’avoir une angine de poitrine. En effet pendant la grossesse,  le cœur et le système vasculaire sont plus sollicités entrainant une augmentation de la consommation des besoins en oxygène.

En cas de doute, il est important de consulter pour préserver la santé de la mère et de l’enfant.